Services personnalisés

L’entreprise Geneviève Bérubé orthopédagogue, spécialisée dans l’accompagnement vers un mieux-être auprès des parents et des intervenants en relation avec des enfants présentant du mutisme sélectif, offre des services personnalisés selon les besoins de chaque client.

"Merci pour cet entretien. Je me sens si démunie, limite dépressive, depuis quelques temps face au mutisme de ma fille que ça m'a fait du bien de discuter avec vous! "  
Anne Caille, maman d'une fille mutique de 9 ans (Nantes, 2021)
LOGO GENEVIEVE BERUBE_coeur_turquoise.pn
" Merci infiniment pour tout!!! Je suis tellement reconnaissante de ton support."  
Noémie Thivierge, maman d'une fille mutique de 10 ans (Laval, 2021)

Pour prendre un rendez-vous

Services personnalisés                                            100$/60 minutes

- Rencontres avec les parents et/ou les intervenants du milieu scolaire ou préscolaire qui gravitent autour d’un enfant mutique avec des discussions, des conseils et des suggestions d’intervention. 

- Au besoin, participation aux rencontres et/ou à l'élaboration du plan d'intervention avec l'équipe multidisciplinaire.

- Services par visioconférence.

- La durée et le nombre de séances est à déterminer selon les besoins.

Attachment-1[20849].jpeg
LOGO GENEVIEVE BERUBE_coeur_turquoise.pn
"Merci pour la consultation. L'enseignante et la psychologue ont pris ton résumé et ont mis un plan en place pour que l'enseignante aie un 15 minutes quelques fois par semaine avec ma fille. C'est certain que je ferai à nouveau appel à tes services si le besoin se pointe pour ma cocotte. On ne sait jamais quels défis l'avenir nous réserve."  
Karine Brisson, maman d'une fille mutique de 7 ans (Alma, 2021)
LOGO GENEVIEVE BERUBE_coeur_turquoise.pn

Pourquoi mes services personnalisés ne sont pas de la psychothérapie     

                             

À première vue, mes services peuvent ressembler à de la psychothérapie. Par contre, sachez qu'il n'en est rien. En effet, pour être considéré comme de la psychothérapie, on doit retrouver les 3 éléments constitutifs se retrouvant dans la définition:

 

"La psychothérapie est un traitement psychologique (nature)

pour un trouble mental, pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique (objet)

qui a pour but de favoriser chez le client des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé (finalité).

Ce traitement va au-delà d’une aide visant à faire face aux difficultés courantes ou d’un rapport de conseils ou de soutien. (Art.: 187.1 CD)"

De plus, la psychothérapie doit toucher à ce qui organise et régule le fonctionnement psychologique et mental de la personne.

Pour ma part, voici ce qui est en pour chacun des critères.

1) Nature: À chacune des rencontres avec mes clients, je les écoute et je leur pose des questions afin de les aider dans les situations qu'ils vivent avec l'apprenant (l'enfant mutique). Mon but est de contribuer au mieux-être de ce dernier pour qu'il développe de nouvelles capacités à communiquer, diminuant les probabilités qu'il développe des difficultés ou des troubles d'apprentissage. Je contribue par le fait même au mieux-être des acteurs gravitant autour de lui (parents, intervenants, ...).

 

Il ne s'agit pas de traitement psychologique puisque je n'utilise pas de modèle théorique reconnu dans le but d'organiser et de réguler le fonctionnement psychologique et mental de la personne. Je travaille plutôt à l'aide de certaines techniques me permettant d'y arriver, entre autres par l'exposition et la pleine conscience.

2) Objet: Oui, le mutisme sélectif fait parti des objets mentionnés dans la définition.  

3) Finalité: Mon intention n'est pas de modifier ce qui organise et régule le fonctionnement psychologique et mental de la personne par un plan établi avec un résultat à atteindre. J'offre des conseils, du soutien, j'accompagne les acteurs selon les situations vécues au quotidien, en priorisant les interventions à mettre en place avec eux, au fil des rencontres, entre autres en fonction de leurs besoins et des besoins de l'apprenant.

Bref, mes services correspondent à 1 des 3 critères, ce qui amène à conclure qu'ils ne font pas partis de la psychothérapie. 

Sources:

- Desjardins, P. (2018). Ordre des osychologues du Québec. Formation L'opérationnalisation de la définition de la psychothérapie repéré le 23 septembre 2021 au https://www.ordrepsy.qc.ca/web/ordre-des-psychologues-du-quebec/formation-comprendre-et-reconnaitre-la-psychotherapie?fbclid=IwAR114MC0a9TNGqj_awPBACCYrFlcWEP-aWZWaxylVkVAcPQT7JRlDC_KG6E.

- Lorquet, É. (2012). Ce qui est ou ce qui n'est pas de la psychothérapie: les enjeux. Psychologie Québec, (Chronique affaires juridiques), vol. 29 (n° 02), p.15-17.